26 novembre 2017

// SEOCamp Metz 2017

search-engine-optimizationDans le programme de la licence pro Référenceur Rédacteur Web, il est d’usage d’assister à tout ce qui est susceptible de toucher au référencement. Notre promotion (2017/2018 – Romain Bellet) a donc dû se lever de bonne heure pour partir pour Metz, afin de pouvoir tous être présents à l’ouverture des portes.

On se lève tôt quand on aime le SEO ! 3 heures du matin pour les moins chanceux en partance de Mulhouse. Tout est relatif, car la chance et les opportunités étaient bien présentes au cours de la journée organisée par l’association SEO Camp.

Ce sont respectivement la présidente de l’association SEO Camp Véronique DUONG et Zohra BELMAHDI, qui ouvrent  le programme de la journée en présentant la structure associative, ainsi que les certifications proposées: QASEO et CESEO. A noter que des démarches sont en cours afin de faire reconnaître ces qualifications et améliorer leur reconnaissance.

Une journée de conférences et d’échanges qui commence donc avec la présentation d’Adrien Russo, 17 ans.

Une mission pas forcément évidente : assurer la première conférence du jour, l’ordre des événements ayant un peu été modifié par rapport au programme initial. Celui-ci replace les choses dans leur contexte en abordant les points incontournables du SEO et quelques bonnes pratiques.

Une piqûre de rappel pour certains, mais pas pour d’autres qui aurons l’occasion de découvrir certains acronymes ou explications sur les fondamentaux SEO.

Crawl Budget : Favoriser le repos de Google (ou pas)

Nous basculons ensuite sur un aspect plus technique et pour ma part inconnu : le Crawl Budget avec Erlé Alberton de la société OnCrawl.

Orateur dynamique et commercial énergique, il a été capable très rapidement d’expliquer et vulgariser le modèle de l’économie des ressources effectué par Google lors du crawl des sites, et  surtout comment en tirer partie.

Si auparavant il était nécessaire d’avaler des lignes de logs serveur et de s’étouffer avec, la solution proposée ici permet de rendre lisible et digeste toute l’analyse des passages de bots et donc, d’optimiser les accès de ceux-ci.

Lire : les réduire au strict nécessaire utile, mais éventuellement augmenter leur fréquence de passage selon le contenu fourni par votre site internet.

De plus, un crawler dédié aux images n’a pas d’importance sur un site fournissant majoritaire du contenu sous forme de texte, vous voyez ou je veux en venir ?

La notion de « Page importance », est également soulevée, point important d’entrée de trafic sur un site, son optimisation fait partie des points abordés par notre orateur.

Un bon nombre de conseils et une mise en avant de la solution proposée, pour les sites présentant un volume de contenu important et désirant optimiser au maximum leur visibilité, on se demande comment on a fait jusque là.

Trustpilot : L’avis client et l’e-réputation

Dans le commerce, il y a des éléments immuables comme la confiance du client, son expérience et le bouche à oreille. Et même sur internet, je n’ai pas le sentiment que cela change beaucoup.

Il faut cependant adapter les outils et les modes de communication.

C’est sur ce créneau que la société Trustpilot base son activité, en permettant une certification et une mise en avant des entreprises plébiscitées par leur clientèle.

Cela pourrait s’arrêter là, mais étant donné la facilité avec laquelle les avis et expériences sont partagées sur internet, l’influence est exponentielle et rapide. D’où l’utilité de solutions afin de gérer au mieux, y compris dans des situations délicates.

« On reconnait les bon quand il n’y a pas de problème, les très bon quand ils savent les régler »

Des explications de Brahim Ben Helal, on retrouve l’importance de gérer sa communauté sur internet, mais également de savoir comment le faire, et communiquer efficacement y compris en cas de litige.

Olivier Andrieu : Le Pape est à (la) Metz

On le sait orateur efficace et emprunt de bonne humeur. Il était venu nous parler de convergence mobile, Google ayant décidé de favoriser désormais le référencement du contenu optimisé pour les appareils nomades.

Le glissement étant prévu de longue date, mais pas encore tout à fait acté : les questions se posent. Et les objets connectés et autres assistants vocaux envahissant doucement mais surement les maisons, comment être bien placé et référencé sur des recherches et réponses vocales ?

Les éléments de réponses passent par la case « position zéro » bien entendu, mais également par les « snippets ».

On ne parle d’ailleurs plus réellement d’un moteur de recherche, mais d’un moteur de réponses. En l’occurrence « nos » réponses données aux questions « des autres » par le fameux moteur, ça laisse rêveur.

Accompagné de sa Google Home (dont je n’ai pas noté le prénom, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas), nous avons abordé brièvement la fiabilité des résultats donnés, avec pour exemple :

Quelle est la hauteur de la tour Eiffel ?

Google réponds : 300m

Et là c’est le drame, la réponse est inexacte. Quid de la fiabilité des réponses ? De leur vérification ? Des réponses négationnistes données sur des sujets historiques?

A une époque ou la parole de Google semble être vérité absolue pour beaucoup, le problème est réel, Olivier Andrieu nous faisant partager ses craintes de voir arriver une génération amoindrie et irréfléchie.

AMP : Google est votre ami (que vous le vouliez ou non)

responsive-designPour ma part, le sujet méritait des approfondissements, c’est Alexandre Thuriot qui nous a éclairés grâce à son expérience au sein du groupe M6.

Si on parle responsive design, qualité et vitesse d’affichage sur mobile, il est désormais acquis que ces éléments sont incontournable pour le classement d’un site dans les résultats de recherche. Mais cela influe également l’expérience utilisateur, et un temps de chargement important, c’est autant d’internautes potentiellement lassés et déjà passés sur un autre site.

Et Google est arrivé, sans se presser.

Avec AMP, notre ami nous propose de construire nos pages mobiles chez lui, avec un code minimal et pour le moment un langage amené à s’étoffer.

Des pages chez lui donc, pour des vitesses d’affichage plus rapide et à fortiori une gestion plus ergonomique de la publicité dans les années à venir.

Et quand bien même l’AMP n’a pas été clairement défini comme un moyen d’optimiser son référencement, les faits prouvent le contraire, le boost est sensible.

On n’est pas la pour beurrer les tartines

Non, effectivement.

Mais une journée SEO Camp, c’est un moment d’échange et de découverte, un moyen assumé d’étendre son réseau et de faire évoluer son point de vue.

Je n’ai pas eu la possibilité d’assister à toutes les conférences et de faire un résumé exhaustif de l’ensemble, timing et rencontres obligent, mais les personnes croisées m’ont toutes données le sentiment d’un investissement fort dans leur métier. Et de la à parler de passion, il n’y a qu’un pas.

Mention spéciale à l’organisation, ainsi qu’au traiteur ayant nourri les affamés présents : Sweet&Green. Tout était absolument excellent, si vous avez l’occasion, foncez goûter !

Et pour finir, remerciements aux entreprises partenaires de l’événement et leurs intervenants : Textbrocker, OnCrawl, Trustpilot en espérant ne pas en oublier. Au besoin contactez-moi, ce sera l’occasion d’échanger.